Retour
Puits artésiens thumbnail Problèmes courants avec un puits

Les problèmes de puits artésiens les plus courants sont la contamination de l’eau et le manque d’eau.

Comme nous le disons souvent, forer un nouveau puits en s'assurant qu'il produise un débit d’eau acceptable, est chose facile à réaliser.

On observe que, dans les Laurentides, plusieurs puits sont malheureusement mal scellés et laissent ainsi entrer de l'eau de la surface vers les nappes aquifères. Dans ce cas, les garanties d'eau offertes par certain foreurs sont "faciles à respecter". Par contre, ces eaux de surface sont souvent contaminées par des bactéries ou des teneurs très élevés en substances indésirables. Le fait donc de "Garantir de l'eau" ne doit pas être le principal objectif lors de la construction d'un nouveau puits artésien.

La qualité de son scellement doit en être la priorité. C'est ce scellement qui assurera de bien bloquer les eaux de surface afin qu'elles n'entrent pas dans le puits artésien. Un puits bien scellé captera seulement les eaux sécuritaires de la nappe aquifère, une nappe d'eau qui est située sous une couche de sol imperméable et dont sa qualité est celle recherchée.

SCELLEMENT DE PUITS

ÉVITER LA CONTAMINATION DE L’EAU


Deux points importants à retenir afin de s'assurer qu’un puits est bien conçu :

Premièrement, aucune eau de surface ne doit pouvoir entrer dans votre puits. En général, ces eaux indésirables sont situées à moins de 10 mètres de profondeur.

Lorsqu'elle est requise, la collerette étanche de votre puits doit être construite comme suit :

Le forage initial doit avoir un diamètre de 10 cm (4 pouces) supérieur au diamètre du puits. Ceci devra être foré sur un minimum des 5 premiers mètres du puits (16.4 pieds). Par exemple, pour un puits artésien d'un diamètre de 6 pouces, le puits devra être foré en 10 pouces sur ses premiers 16.4 pieds minimum.

Lors de cette opération, un tubage de 25 cm (10 pouces) doit être temporairement mis en place afin de maintenir les parois du sol.

L'étape suivante consistera à verser un matériel scellant, comme de la bentonite par exemple, entre le tubage de 6 et de 10 pouces.

La dernière opération consistera à retirer le tubage temporaire de 10 pouces afin que la collerette de bentonite entre en contact avec le sol naturel et ainsi sceller efficacement le puits.

Par la suite, toute intervention faite sur le puits doit faire en sorte de ne pas altérer le scellement du puits. Ces interventions peuvent être le pistonnage à l'eau, la fracturation hydraulique (hydrofrac) ou les travaux d'excavation autour du puits.

Pour plus d'informations sur la conception du puits artésien, référez vous au Guide du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) .

PROBLÈME DE PUITS SEC

VOTRE PUITS MANQUE D’EAU ?


Il peut arriver qu’un puits manque d’eau, car celui-ci est mal conçu. Les problèmes de puits sec surviennent généralement lorsqu’il est mal construit et capte les eaux de surface. Cela pourrait engendrer des variations du débit d’eau et même un puits sec en cas de sécheresse. Puits Deux-Montagnes évite cette situation en construisant un puits adéquat atteignant la nappe aquifère. Cette source d’eau souterraine est beaucoup plus stable et ne va pas se tarir. Vous pourrez ainsi profiter d’une source durable.

Dans certains cas, la veine d’eau peut se bloquer ou diminuer avec le temps. Si tel est le cas, les services d' hydrofracturation de Puits Deux-Montagnes peuvent solutionner rapidement le problème. L’opération permet de libérer la veine obstruée par des sédiments ou minéraux.


Appréciations

«Puits Deux-Montagnes ont satisfait mes besoins du début à la fin, de vrai pro. Merci à toute l’équipe.» - Marcel Miron


Tous droits réservés à Puits Deux Montagnes Inc. - 2017

Propulsé par PixelSubstance

Ils nous font confiance